Perfida Albio

J'avais participé, en 2001, sous la direction de Xavier Schwalber, à la réédition critique du chef-d'oeuvre injustement oublié dans lequel Flavien d'Hoursac démontrait...

Publié par Christophe le mar. 08 juillet 2014

J'avais participé, en 2001, aux côtés de sept camarades et sous la direction de Xavier Schwalber, à la réédition critique du Perfida Albio, chef-d'oeuvre injustement oublié dans lequel Flavien d'Hoursac démontrait que Conan Doyle avait honteusement pillé la littérature française pour commettre ses aventures de Sherlock Holmes - extraits de Beaumarchais, Racine, Nerval, Proust ou Saint-Simon (par exemple) à l'appui.

Cet ouvrage peut toujours être téléchargé sur le site des excellentes éditions Faustroll. Dans l’hypothèse où celui-ci tomberait toutefois un jour en panne, j'en laisse toutefois ici aussi un exemplaire numérique.

Perfida Albio, par Flavien d'Hoursac